Digitalisation : un enjeu majeur pour le marché de la beauté

Le secteur des cosmétiques est, depuis plusieurs années, en plein essor.

Jusque-là encore plutôt réticents, les produits de beauté semblent petit à petit succomber à l’appel des sirènes du web.

Poussé par les nouvelles habitudes de consommation et le développement des achats en ligne, le secteur des cosmétiques s’adapte. La multiplication de site e-commerce dédiés en est la preuve.

Découvrez pourquoi cette tendance devrait connaître un formidable succès et en quoi la rédaction web peut contribuer à la réussite de cette digitalisation.

digitalisation pour les professionnels de la beauté

Les achats de produits de beauté en constante augmentation

Depuis 2010, le marché mondial des produits cosmétiques a progressé de 44,35% (source statista).

Parfum, maquillage, soins capillaires, d’hygiène ou encore de beauté, l’univers de la cosmétique propose une grande variété de produits. Qu’ils soient basiques ou luxueux, leurs achats ne cessent de progresser au fil des années.

Dans cet écosystème, l’hexagone fait figure d’incontournable autant par son image traditionnelle que par les nouveautés et innovations régulièrement dévoilées.

La France : leader mondial de l’exportation de soins cosmétiques

Secteur phare de l’économie française, l’industrie des cosmétiques a atteint un chiffre d’affaires de 15 milliards d’euros.

La raison de ce succès ? L’image ancrée de la culture française dans les esprits. Pour la majorité des terriens, la France rime avec chic, raffinement et qualité (le fameux « made in France »).

De nombreuses marques emblématiques tel que Chanel, Dior, Guerlain ou encore Lancôme ont assis leur notoriété et imprimé cette image d’excellence dans la mémoire collective. Véritables emblèmes du luxe et du savoir-faire français, ces maisons participent activement à imposer notre cher pays comme distributeur officiel de produits cosmétiques à travers le monde.

Les soins bios, végans et naturels ont le vent en poupe

Une prise de conscience est venue bouleversée les habitudes d’achat des consommateurs. Ils veulent prendre soin d’eux mais plus au détriment de l’environnement.

Les professionnels l’ont bien compris et ont développé ces dernières années de nouveaux produits pour satisfaire notre conscience écologique.

  • Limitation voire élimination des emballages
  • Ingrédients issus de la culture biologique
  • Valorisation des composés biodégradables
  • Suppression de substances aux effets controversés
  • Réduction du nombre de composants
  • Interdiction des tests sur les animaux…

Plus respectueux de notre peau et de la planète, ces produits sont rapidement devenus des icônes pour les défenseurs du « mieux consommer ».

Il n’est cependant pas toujours facile de décrypter les étiquettes de nos produits de soin. Pour y voir plus clair, rendez-vous sur le site de la FEBEA (Fédération des Entreprises de la Beauté).

Près d’1 consommateur sur 3 a acheté un produit de beauté en ligne en 2020

Depuis Janvier, 31,3% des consommateurs ont acheté au moins un produit cosmétique sur internet.

En partie boosté par la crise sanitaire que nous traversons, ce nouveau réflexe d’achat cache en réalité d’autres raisons liées à nos modes de vie actuels.

COVID-19 et cosmétiques : trouver des alternatives aux boutiques physiques

Pour beaucoup, l’année 2020 se résumera au coronavirus et aux conséquences de sa propagation :

  • Fermeture des magasins dits non essentiels
  • Limitation voire interdiction des déplacements
  • Craintes liées aux lieux de contact

Entre les confinements successifs et la peur d’être contaminés, les français ont dû trouver d’autres alternatives pour réaliser leurs achats de soins. Internet s’est donc imposé comme support privilégié pour continuer à consommer sans prendre de risques.

Les grandes marques de cosmétiques, déjà présentes en ligne via des boutiques virtuelles, ont eu un coup d’avance sur les petites entreprises locales pour qui la toile rimait plus avec international. Elles ont ainsi dû s’adapter aux contraintes liées à la pandémie pour espérer survivre et le développement d’espace de vente en ligne de produits de beauté s’est vite imposé comme le seul moyen d’y parvenir.

Boutique en ligne : quand simplicité rime avec rapidité

Les sites e-commerce n’ont plus à faire leurs preuves. Si le nombre de visites et de transactions réalisées sur ces plateformes ne cessent de progresser, c’est avant tout grâce à tous les bénéfices qu’en retirent les consommateurs.

  • Réduction des distances : pouvoir acheter un article dans un pays situé à l’autre bout de la planète
  • Suppression de l’attente en caisse : perte de temps colossale principalement en périodes de fêtes ou d’offres promotionnelles
  • Éviter les ruptures de stock en magasin et être quasiment certain de trouver le produit souhaité
  • Gain de temps : l’achat en ligne peut se faire de jour comme de nuit, au moment où vous êtes disponible
  • Éviter les déplacements et tout ce que cela inclut : frais, stationnement…

Le développement des smartphones et les solutions qu’ils proposent en ont rapidement fait des outils très prisés pour les achats en ligne. Avoir un smartphone, c’est avoir toutes les boutiques ouvertes 24h/24 au creux de sa poche !

E-commerce : comment valoriser les produits de beauté ?

L’évidence d’être présent sur la toile ne fait plus débat. Aujourd’hui, n’importe qui comprend les enjeux qu’une telle visibilité implique. Les questions sont plutôt orientées vers la méthode à adopter : quelles sont les bonnes pratiques pour réussir sa digitalisation ?

Vendre grâce à des fiches produits optimisées

On le sait : sur internet le contenu est roi. Google aime, valorise et améliore le classement des contenus intéressants, complets, pertinents et uniques.

Oui, Google déteste le copié/collé ! Quel intérêt aurait-il de proposer aux internautes plusieurs contenus semblables ? Absolument aucun ! Alors en cas de contenu dupliqué, le moteur de recherche ne sélectionne qu’une source. Celle qu’il juge la plus apte à répondre aux besoins des internautes.

La plus grosse erreur commise par les propriétaires de site e-commerce est de ne pas créer eux-mêmes le descriptif de leur produit de beauté. Faute de temps ou des connaissances suffisantes pour le faire. Cette pratique est pourtant pénalisée par Google et dessert leur activité.

Rédiger soi-même le texte de ses fiches produits ou confier ce travail à un rédacteur web SEO, c’est l’assurance d’afficher des contenus exclusifs, travaillés pour le référencement naturel et calibrés pour se démarquer des concurrents.

Préserver l’expérience utilisateur en lui apportant un maximum d’informations utiles sur ses produits cosmétiques

Pour bon nombre de consommateurs, acheter ses produits cosmétiques en ligne n’est pas encore un réflexe. En particulier pour ceux qui cherchent des conseils précis et personnalisés.

La digitalisation ne doit donc pas se faire à leur détriment. Ils doivent pouvoir trouver facilement sur un site toutes les réponses qu’ils viendraient chercher en boutique.

Le descriptif des fiches produits doit être le plus complet possible. Il doit renseigner sur :

  • Les caractéristiques du produit : poids, couleur, matériau, composants, prix…
  • Les conseils d’utilisation : quand et comment utiliser ce produit
  • Les conseils de conservation : de quelle manière prolonger la durée de vie du produit
  • Les produits complémentaires : comment utiliser ce produit avec d’autres pour maximiser les résultats

L’ajout de photos et de vidéos de haute qualité est un support rassurant pour le futur acheteur qui pourra se faire une idée bien précise de son acquisition.

Au même titre, la mise en avant de commentaires et d’avis clients sera un moyen efficace pour convaincre un client hésitant.

Une fiche produit ne pourra jamais se substituer à une conseillère de beauté en magasin. Elle est cependant un support essentiel dans un écosystème où la concurrence est féroce et où il est vital de parvenir à se démarquer.

Vous souhaitez amorcer la digitalisation de votre entreprise de cosmétiques dans des conditions optimales ?